Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Un site pour vous guider sur le désir d'enfant, la PMA, FIV et don de gamètes.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?

Témoignages de couples en PMA.

Enoyez nous vos témoignages avec le fomulaire ci-après.

Ophelie

Je me présente j'ai 26 ans et mon conjoint 28ans.
Il y a 4 ans on a décider d’arrêter la pilule, la 1er année on ses dit si sa vient c’est bien, si sa vient pas tout de suite ses pas grave on est jeune on a le temps. Un an ses écouler et puis rien donc on décide d'aller consulter le gynécologue pour savoir si il y avait quelque chose qui poser problème.
Le 1er gyneco que j'ai vu me dit c’est normale vous êtes jeune vous avez le temps et me fait aucun examen il me donne juste de l’homéopathie en me disant que sa va peut être aider.
De la je me dit, bon d'accord, lui il se fou de nous juste parce qu'on est jeune. On décide alors quelque mois après d'aller consulter un autre gynécologue, qui lui pareil me donne un médicament sans me faire d'examen pour booster ma fertilité.

Quelque mois plus tard toujours rien donc je décide d'aller voir encore un autre gynécologue cette fois ci une femme, je me dit que peut être qu’elle me prendra au sérieux.
En effet elle me fait faire des examen ainsi qu'a mon conjoint et la elle nous apprend que j'ai un trouble de la fertilité et que chez mon homme tout va bien et qu'il faudrait faire une insémination. Elle m'envoie donc chez un de ses confrère qui s'occupe de cela.

Arrivé chez son confrère, lui nous dit le contraire que je n'ai aucun soucis mais que c’est mon conjoint qui a très peu de spermatozoïde et de plus qui sont très feignant et que l'on ne peut pas envisager d'insémination, qu'il faut s’orienter vers la FIV et une FIV ICSI vu que ses spermatozoïde on du mal a se déplacer.
Le cou dur, on a eut beaucoup de mal a encaisser vu notre jeune age. Mais bon si on voulait avoir un enfant nous n’avions pas le choix.

De la le médecin nous refait faire une batterie d'examen et plus ca avançait avec lui moins je me sentais a l'aise avec ce médecin.
Du cou pour pouvoir commencer la FIV il fallait de toute façon encore changer de gyneco et prendre celui de l'hôpital.

Tout cela c’est passé en Alsace.
Quelque mois avant que la 1er FIV démarre, nous avions décidé de déménager en Bretagne auprès de ma famille. La 1er FIV démarre en Alsace, nous étions confiant plein d'espoir et en plein milieu les médecin de la clinique me stop tout sans me dire pourquoi.
La je me suis écroulé, mais comme je déménageais en Bretagne un mois après, je me suis reprise et j’ai pris rdv là ou je suis actuellement.

Ma 1er FIV ici c’est très bien déroulée, je suis tombée enceinte, malheureusement je l'ai perdu à 7 semaine de grossesse.
Donc nous avions tout repris, la 2eme a été dur car augmentation du dosage, ponctions douloureuse et début d’hyper-stimulation. On m'a implanté 3 embryons, le maximum autorisé. Aucun n'a tenu, encore un gros coup dur.

De la on reprend et se fut encore pire car après la ponction il n'y avait qu’un embryon, qui n'était pas très bon. Donc nous ne voulions pas gâcher une tentative et décidons de ne pas l'implanter car une tentative compte que a partir du moment ou il y a transfert et on en a le droit que a 4 prises en charge. Donc vu que sa aurais été la 3éme nous avons pas voulu gâcher et pouvoir en avoir encore deux de disponible.

Nous avons fait un break le temps de l'été et aujourd'hui plus fort que jamais nous recommençons dans 2 mois a la clinique la sagesse a Rennes.
La gyneco a cerner le problème et pense l'avoir résolu avec le traitement qu'elle m'a donner pour la prochaine. Donc on ressort plus confiant surtout après 4 échec qui nous on permis de voir ou était le soucis.
On va dire que ses un mal pour un bien.


-> Retour à la liste des témoignages

Prochains Événements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
Les nouveaux membres
En direct des blogs
Actualités PMA FIV