Fonder une famille demande
parfois un coup de pouce !

Un site pour vous guider sur le désir d'enfant, la PMA, FIV et don de gamètes.

S'inscrire Myferti c'est quoi ?
< Retour articles
Publié le 03-09-2021

Quel type d’examens dois-je faire avant de commencer un traitement de PMA ?

Quel type d’examens dois-je faire avant de commencer un traitement de PMA ?

Mère célibataire, maman-maman, ou maman-papa, dans tous les cas on vous demandera de réaliser des examens avant de commencer votre traitement de fertilité dans un centre de PMA.

Certaines prises de sang seront demandées uniquement en fonction des antécédents médicaux de la patiente ou du couple, ainsi que de la technique à réaliser. Cependant, il existe un certain nombre d’examens de base qu'il est conseillé de remettre pour le premier rendez-vous, si possible. Cela permettra aux spécialistes de se faire une meilleure idée de la marche à suivre et d'accélérer ainsi certaines procédures.

Voici les examens de PMA demandés pour les femmes :

  • Échographie gynécologique. Il s'agit d'un examen échographique, généralement réalisé par le gynécologue par voie vaginale, qui permet d'évaluer l'utérus, l'endomètre et les ovaires (taille, nombre de follicules antraux, etc.).

  • Prise de sang hormonale. Une prise de sang réalisée entre le premier et le troisième jour du cycle menstruel qui sert à évaluer la réserve ovarienne et les altérations hormonales. Parmi les indicateurs les plus importants à étudier figurent l'hormone anti-Müllerienne (AMH) et certaines hormones thyroïdiennes.

  • Des prises de sang pour déterminer le groupe sanguin, ainsi que les sérologies : hépatite B, hépatite C, VIH et syphilis.

  • Dans certains cas, une hystérosalpingographie est également recommandée. Il s'agit d'une étude d'imagerie réalisée par le radiologue qui introduit du liquide de contraste par le col de l'utérus et qui, grâce aux rayons X, permet d'évaluer la cavité utérine et la perméabilité des trompes de Fallope.

Examens de PMA pour les hommes :

  • Spermogramme. Il est recommandé de le faire au sein d’une clinique de fertilité pour que l'échantillon soit évalué par des biologistes spécialisés en reproduction assistée, parce qu’ils porteront une attention particulière aux paramètres affectant le plus la fertilité.

  • Sérologies : virus de l'hépatite B (VHB) et C (VHC), virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et syphilis.

De plus, il est conseillé de réaliser une étude du caryotype autant chez l’homme que chez la femme, afin de contrôler la normalité ou l'anomalie des chromosomes. Cela dépendra des antécédents personnels et/ou familiaux, ainsi que des antécédents de reproduction (fausses couches, échec d'implantation, altérations chromosomiques lors de grossesses antérieures).

Enfin, rappelez-vous qu’en règle générale toutes les informations que vous pourrez apporter seront d'une grande valeur pour les spécialistes qui vous recevront, tels que rapports de traitements de reproduction effectués antérieurement ou documents médicaux en cas d’antécédents personnels ou familiaux.

Article rédigé et publié par iGin.

Retrouvez les informations et publications de l'auteur sur sa page.

Page iGin-MyFerti
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour ajouter un commentaire
< Retour articles
Prochains Événements
Alerte question de membre !
Suivez nous sur les réseaux
Les nouveaux membres
En direct des blogs
Actualités PMA FIV